L’agence finlandaise des transports utilise les balances ferroviaires WILD de Tamtron depuis une décennie, et Tamtron a également été responsable de la maintenance et de l’entretien de l’équipement de pesage avec le client. L’année dernière, la coopération s’est approfondie lorsque le contrat de service précédent a été étendu à un contrat de maintenance, qui couvre une large gamme de services de maintenance et de réparation.

Le premier équipement a été installé à des fins d’essai par l’Agence des transports publics il y a une dizaine d’années. Esa Herranen, chef de projet à l’agence finlandaise des transports, explique : « Le test initial a impliqué plusieurs fabricants d’équipements et de produits similaires du monde entier. L’agence finlandaise des transports recherchait principalement un appareil pour les systèmes de détection des défauts des roues. Les produits ont été comparés et testées dans des conditions de terrain finlandaises et les défis propres aux différentes saisons nordiques ont été passés en revue. Après une période de test complète, les caractéristiques, le fonctionnement et l’entretien des balances ainsi que les coûts associés à l’achat et à l’entretien de l’équipement ont été évalués.

« Nous avons fini par choisir les services et les produits de Tamtron, et ils nous ont livrés les six premiers dispositifs de détection de charge d’impact de roues. La mesure des irrégularités et les capacités de pesée sont des fonctionnalités supplémentaires qui ont été développées pendant l’utilisation des appareils. »

Le contrat comprend même une promesse à vie, où Tamtron garantit que l'équipement sera dans le même état de fonctionnement dans cinq ans que lors de la signature du contrat.
Esa Herranen, Chef de projet
|
Agence finlandaise des transports

Le contrat de maintenance était un prolongement naturel de notre partenariat

Début 2021, l’Agence finlandaise des transports et Tamtron ont signé un accord de maintenance pour le service et la maintenance des équipements installés sur les voies ferrées. Le contrat est d’une durée de cinq ans et couvre toute la maintenance normalement programmée, les pièces de rechange et un délai maximum d’intervention en cas de panne.

« Le contrat comprend même une promesse à vie, où Tamtron garantit que l’équipement sera dans le même état de fonctionnement dans cinq ans que lors de la signature du contrat », explique Herranen.
Harri Oittinen, responsable des vérifications des ponts-bascules et des contrats de maintenance de Tamtron, déclare que le contrat de maintenance était une extension naturelle de la coopération avec l’Agence finlandaise des transports :

« Nous disposons d’une décennie de données précises sur les équipements. Nous connaissons les sites de maintenance et pouvons assurer une maintenance de qualité sur l’ensemble du cycle de vie des installations. De plus, nous disposons déjà d’une organisation de service à l’échelle nationale.

Le point de départ du contrat de maintenance était de clarifier le contrat de service précédent afin de le garder aussi simple que possible pour le client. Par exemple, il incombait auparavant à notre client de réserver un licencié pour effectuer une visite de maintenance sur un site ferroviaire. Désormais, toutes les dispositions pour les travaux sur l’équipement sont de notre responsabilité. Cela clarifie considérablement les responsabilités des deux parties et évite les doubles emplois. »

La transmission des données et le pesage se sont améliorés au fil des années

Tamtron fournit des équipements de pesage aux chemins de fer nationaux et internationaux depuis des décennies. Aujourd’hui, la numérisation et la technologie de pointe permettent, entre autres, des capacités et des vitesses plus élevées, un meilleur traitement des résultats, un transfert de données, des services cloud, une maintenance et des diagnostics à distance.

« Auparavant, nous utilisions du papier traditionnel, puis des PC et des imprimantes locaux, et de nos jours, les données sont transférées aux endroits souhaités via des interfaces système. Le pesage a également changé. Nous avions l’habitude de peser sur place, un chariot à la fois, alors qu’aujourd’hui, le pesage commercial le plus rapide se fait à 100 km/h », explique Oittinen.

En savoir plus sur nos services de réparation et d’entretien

Reparation et entretien >

En savoir plus sur l'industrie